DIY tricot : le col en coton

Voici le petit frère du col en laine du mois de janvier. Une couleur plus forte qui ne m’est pas sortie de la tête cet hiver, elle m’obsédait tellement qu’il a fallu que je me fasse ce collier-col pour pouvoir la porter parce ce rien ne me satisfaisait dans l’armoire ni dans les magasins à portée de porte-monnaie main. J’ai suivi la même idée que pour le col en laine mais j’ai changé quelques éléments pour arriver à un résultat différent.

DIY  le col en coton lie-de-vin

J’ai fait une pierre deux coups avec ce DIY, je voulais le fameux Burgundy, lie-de-vin en français (dont les magazines féminins vont sans doute nous ratatiner les oreilles l’hiver prochain) et un col de type Richelieu qui me trottait dans la tête et que le col de Lisa avait terriblement ravivé… Allez voir, c’est bluffant! Elle est vraiment douée et tout ce qu’elle fait est incroyablement beau.

Ces deux envies en tête, il est devenu vital de me faire sur le champ de quoi satisfaire mes envies… Et comme à chaque fois, il faut que j’ai tout sous la main pour commencer dans la seconde qui suit parce que c’est devenu impossible de vivre sans… J’exagère à peine, ceux qui me connaissent souriront ;) Evidemment, je suis obligée de repenser à l’histoire de l’écharpe interminable, dont je vous avais parlé la dernière fois… Parce que si j’ai mis tellement de temps à la finir, si j’ai passé au moins 80 à 100 heures à la faire, c’est parce que j’étais prise d’une envie de ce genre… Et si je tricotais une écharpe? Genre, j’ai pas tricoté depuis… euh… plus de 20 ans (oui, je sais, ca fait vieux mais c’est vrai!) et tout le monde sait qu’une écharpe est l’accessoire indipensable à avoir en plein mois d’avril… Sauf que quand on a pas de laine épaisse sous la main -ni d’aiguilles à tricoter correspondantes d’ailleurs- et que c’est samedi soir et bien on improvise et on retourne l’appart à la recherche DU truc qui va tout remplacer et sauver la situation… On est créatif ou on ne l’est pas! J’avais fini par trouver du fil de coton gris clair (là, j’ai pensé génial, je vais même pouvoir la pouvoir cet été, je suis un génie du tricot, je voyais déjà la scène, moi en train de boire un verre à la fraîche, un soir d’été, avec mon écharpe faite main nonchalement posée autour de mon cou, recevant des compliments de tous les côtés pour ce travail de pro, « Nan, c’est toi qui l’a faite, elle est trop belle! » Trop la classe, quoi! Oui, je sais, j’ai une imagination débordante et je suis méga mais alors méga modeste ;) Et bien, pour ceux qui ont envie de connaître le fin mot de l’histoire et ne se sont pas endormis en route, mon monologue en fond sonore, j’ai trouvé de quoi remplacer les aiguilles à tricoter : des pics à brochette… oui, je sais, je suis tarée mais ils étaient en bois et je me suis dit que la forme y était et que ça allait marcher comme sur des roulettes, pas pensé une seconde que ca ferait mal aux doigts ni que la maille serait tellement fine qu’il me faudrait 107 ans pour finir ma merveilleuse écharpe estivale… que j’ai mis un an et demi à finir (pauses de découragement incluses). Bref, tout ca pour vous dire qu’Idéfix pourrait être mon deuxième prénom et qu’il me fallait absolument un col lie-de-vin. Et vous, vous êtes du genre impatient aussi??? Qui a pire comme anecdote?

Allez, assez parlé, à vos brochettes aiguilles!

Il vous faut :

-50 g de fil de coton pour des aiguilles 2,5-3,5 (ici : j’ai mélangé deux couleurs pour avoir exactement celle que je voulais)
-des aiguilles à tricoter (ici : numéro 5 1/2)
-un bouton pression
-une aiguille à laine
-une aiguille et du fil assorti à la laine
-un bouton pour cacher le bouton pression
-des ciseaux

Marche à suivre :

-si vous n’aviez pas lu le premier post DIY tricot, regardez-le pour avoir une idée de la façon de procéder et tenir compte des indications pratiques que je ne répète pas ici.

-Doubler votre fil : enroulez-les ensemble de façon à n’avoir qu’un seule pelote, c’est beaucoup plus pratique et ça évite les noeuds pendant le tricot. Vous pouvez mélanger deux couleurs comme moi ou bien utiliser la même.

-Monter un premier rang de 85 mailles. Cette fois, j’ai utilisé le point mousse parce que j’avais envie d’une structure un peu mois lisse. Comme mes deux fils de cotons mélangés sont plus épais que la laine que j’avais utilisée pour le premier col, le nombre de mailles est inférieur au premier DIY tricot. Si vous avez besoin d’un col plus large, adapter le nombre de mailles à vos besoins.

-Une fois vos quatre premiers rangs tricotés, vous pouvez commencer à rabattre 2 mailles pendant 2 rangs. Faites bien attention à le faire des deux côtés de manière symétrique pour que les deux côtés du col soient similaires.

-Continuez ensuite sur le même principe en rabattant 3 mailles par rang, tricoter de cette manière jusqu’à ce que vous ayez le diamètre souhaité pour votre cou.

-Arrêter votre tricot. Passer le fil dans les dernières mailles pour le cacher. Coudre le bouton pression des deux côtés du col, un sur l’endroit et l’autre sur l’envers, attention, ils doivent être placés symétriquement sinon votre col sera de travers. Faites un essai pour être sûr(e), mieux vaut faire très attention que de devoir découdre et tout refaire…

-Coudre le bouton à l’endroit qui vous semble le plus adapté pour cacher le bouton pression, suivant la taille et la couleur de ce que vous avez choisi.

Vous pouvez rechercher une association inattendue de couleurs pour ce col ou si vous avez peur d’un résultat qui ne corresponde pas à ce que vous vous êtes imaginé, concentrez sur le choix du bouton, vous pouvez jouer sur les contrastes. Je vous mets quelques variations autour du bouton, que j’ai photographié alors que je regardais quel type de bouton choisir pour ce col lie-de-vin tant voulu. J’ai fini par en choisir un très simple finalement mais qui rappelait exactement l’effet de matière du tricot et reprenait exactement les mêmes couleurs. Je me suis dit que ce serait aussi plus facile à assortir aux vêtements si c’était dans les mêmes tons que les deux fils de coton.

DIY col lie-de-vin

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse-moi un message