Balade en Toscane

Aujourd’hui, je vous envoie un bol d’air frais toscan! J’ai eu la chance de pouvoir passer quelques jours dans ma Toscane adorée et j’aime tellement cet endroit que j’ai eu envie de partager avec vous quelques photos. Vous me direz si vous avez aimé le voyage!

IMG_6533 Continue reading →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Signes de vie

La famille Franz s’est agrandie! Mini-Franz a pointé son nez fin 2014 et 2015 sera pour moi une année riche en nouvelles expériences, un itinéraire en terrain inconnu.

IMG_2541 Continue reading →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le secret de mes bonnes résolutions

To Do list 2014

J’aime bien changer d’année parce que c’est pour moi l’occasion de me poser et de faire le point sur les mois écoulés avant de repartir vers d’autres aventures… Trier les souvenirs, essayer de laisser les évènements tristes derrière moi et ne penser qu’à ce que j’ai aimé pour revivre les beaux moments. J’en profite pour prendre du recul et voir le chemin parcouru, certaines fois plus lentement que d’autres, avant de continuer à avancer.
Continue reading →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les belles couleurs de 2013

J’adore prendre des photos et même si je n’ai pas toujours mon appareil avec moi, dés que je vois quelque chose de beau à mon sens, je sais tout de suite comment j’aurais voulu que ce soit une fois photographié. Je vois l’image, je vois parfois la lumière qui me plaît ou le cadrage que j’en aurais fait mais le plus souvent, ce sont les couleurs qui m’attirent.

Salzbourg 2013
Continue reading →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le blog s’est fait une beauté!

En attendant les grands changements à venir, j’ai fait une petite beauté au blog, je l’ai chouchouté avec une nouvelle tenue, il est tout pimpant! Autre nouvelle de taille, il est de nouveau possible de laisser des commentaires!!! J’ai hâte de savoir ce que vous en pensez, donnez-vous en à coeur-joie… Continue reading →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des recettes et de la poésie dans l’assiette

J’ai toujours l’oeil attentif aux détails peu importe ce que je fais et où je suis… et surtout, j’adore regarder comment les restaurants présentent leurs plats… Dernièrement, je suis restée bluffé devant cette tartine simple mais belle à tomber par terre. Les couleurs, les matières et l’idée! De la poésie pure résumée en un morceau de pain. Preuve qu’on a pas toujours besoin de passer des heures en cuisine pour bien présenter et bien manger. On mange d’abord avec les yeux, ne l’oublions pas, même pour un simple en-cas…

De la poésie dans une assiette

Et si jamais une envie de cuisiner venait vous démanger en regardant ces photos, c’est parfait parce que j’ai finalement pris le temps de faire un véritable index des recettes sur une page à part, tout spécialement pour vous! J’ai toujours en tête de changer le design du blog, de l’améliorer, de faciliter la navigation et la recherche mais le temps manque pour l’instant, les projets en parallèle s’accumulent et la liste de choses à faire s’allonge de jour en jour… En attendant les grands changements vous pouvez retrouver toutes mes recettes avec à côté entre parenthèses les informations utiles à ceux qui suivent un régime alimentaire spécifique : lactose, fructose, gluten, sans oeufs, végétarien et végétalien! Cliquer en haut et haut et dites-moi ce que vous en pensez! Je suis ouverte à toute proposition de changement concernant la classification!

De la poésie dans une assiette

Pour les curieux, c’était un genre de pita complète avec une pâte à tartiner fromage blanc-betterave, un mélange d’herbes aromatiques, il me semble basilic, menthe, verveine citronée, un peu de sauce cocktail maison, une délicieuse tranche de jambon cru bon à mourir et une fleur comestible pour couronner le tout. Pour les viennois, c’était . Admirez et inspirez-vous en!

De la poésie dans une assiette

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai envie d’oser…

Osez!

En mai dernier, Sophie Fontanelle alias Fonelle écrivait ces quelques phrases sur son blog : « Il vient vite, le réflexe de se mettre une robe noire pour la soirée. Il vient vite, le réflexe d’être simple par frousse. Se faire remarquer, eh bien, comme le mot l’indique c’est risquer les remarques. C’est avoir l’audace insensée de dire : « Je vaux la peine d’être regardé », même si on doute de soi, même si cet arrangement avec le vêtement comble une faille profonde. Je trouve ça beau et courageux. » Et elle me comblait moi, en pensant ça. Ces mots me sont restés en tête quelques jours, je les ai copiés en pensant poster peu après quelque chose sur le sujet mais le temps m’a manqué. Les semaines ont passé mais le sens de ses remarques non. Valoir la peine de quelque chose, valoir la peine d’être observé(e), valoir la peine de se donner de l’allure et de se respecter. Et d’oser se surprendre, soi-même et les autres en effet ricochet. On peut endosser un vêtement par curiosité, pour se voir jouer un autre rôle, pour s’imaginer vivre une autre vie, pour se croire solide ou avouer en partie sa vulnérabilité. Chacun ses peurs vestimentaires, jupe trop courte, robe trop serré, ne porter que du noir pour qu’on voit le moins possibles les auréoles aux aisselles. On a tous une bête noire personnifiée en un type de vêtements, avouée ou non. C’est que c’est dur de lâcher le contrôle et de se présenter au regard des autres quand on est hésitant. Oser, c’est essayer d’être soi en mieux. On devrait toutes et tous se lancer des défis, vestimentaires ou non et oser affronter le jugement d’autrui. Pour avancer. Pour respirer un air d’ailleurs, comme un vent de fraîcheur intérieure. Il y aura peut-être des ratés mais peut-être de belles surprises à la clé. Je me rappelle de mes premières chaussures à talons, repérées et regardées des semaines, achetées par ma grand-mère, un peu dans le dos de mes parents… J’avais osé demander, j’avais osé les porter. J’étais troublée, c’était moi en femme, en adulte. Je ne savais pas encore que la féminité, c’était autre chose… Mais le sentiment d’avoir osé! Cette étrange sensation, comme un étrange malaise et une satisfaction qui s’associent. L’impression que tous me regardent, la fierté et la peur qui tournent la tête. J’avais à peine 15 ans… Depuis, j’ai compris qu’on peut oser en s’habillant, qu’on peut montrer aussi qui on est, au risque de surprendre des regards réprobateurs. Ceux-là, je les ignore, je ne vois que ceux curieux ou admirateurs quand il y en a. Il me reste d’autres domaines à explorer, où je dois oser plus encore pour (me) (re)découvrir. Chaque chose en son temps, chacun son rythme mais l’important est de garder confiance et de ne pas oublier de se bousculer de temps en temps pour aller plus et se connaitre un peu mieux à chaque fois.

Et vous, quand avez-vous osé pour la première fois? Dans quel contexte, vous vous en souvenez? Osez et racontez-le!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Peut-on être amoureux de la beauté d’un objet?

La beauté est quelque chose de très subjectif et loin de moi l’idée de lancer ici et maintenant un débat sur une de ses définitions possibles… Ce qui m’intéresserait plutôt, serait de savoir ce qui fait que nous sommes plus attirés par une chose que par une autre, ce qui nous pousse à l’acheter ou tout simplement à l’envie de l’acquérir. Pourquoi posons-nous parfois le regard sur un objet et là, comme une évidence, c’est beau. C’est juste beau. Et parfait. Et on le veut. Un désir qui peut passer pour superficiel, surtout s’il est récurrent. Il peut sembler que l’on veuille juste posséder, par avidité.

En ce qui me concerne, il en est tout autre. Je n’achète pas parce que je veux avoir, j’achète une chose parce qu’elle en provoque une autre en moi. Cela peut prendre plusieurs formes possibles… Une couleur qui m’émeut, qui me surprend, une image rêvée de moi, comme révélée par cet objet rencontré au hasard, un peu comme un vieux souvenir qui referait surface, qui tout à coup, correspond à celle que j’ai envie d’être à ce moment-là. Quelque chose qui me touche, sans toujours pouvoir expliquer pourquoi. C’est comme tomber amoureux. L’objet est là, un regard suffit et on ne peut s’en passer. Cela peut arriver avec n’importe quoi, un livre, un objet d’art, un vêtement ou… des chaussures. Posséder cette beauté, la faire sienne est une joie légère, comme une brise d’insouciance, je redeviens enfant, je m’émerveille. C’est exactement ce que j’ai ressenti en voyant ces chaussures. L’émotion est toujours là, des mois après, à chaque fois que je les enfile, la même joie répétée, le bonheur de mettre leur beauté en valeur, chaque fois différemment. Cela peut sûrement sembler ridicule à beaucoup, superficiel à d’autres mais cela m’est égal. J’aime ce qu’elles m’inspirent. C’est en pensant au futur plaisir renouvelé que je les ai achetées. J’aime porter la beauté parce qu’elle m’inspire, me rend heureuse et exigeante avec ma propre créativité, jusque dans une tenue. J’ai toujours été comme ça. Enfant, j’étais déjà obsédée par la beauté et ça ne changera probablement jamais… Voir quelque chose de beau me rend heureuse, me fait avancer. Cela peut être un objet, un rayon de soleil, la beauté intérieure d’une personne, l’ombre furtive d’une branche qui bouge sous le vent. La beauté peut être éphémère ou prendre la forme de chaussures.

Et pour vous, c’est quoi la beauté? Pensez-vous qu’on peut tomber de la beauté d’un objet et de l’émotion que celui-ci provoque en nous?

La beauté de l'objet

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il arrive!

Le printemps nous fait attendre un peu mais se prépare!

L'arrivée du printemps

L'arrivée du printemps

L'arrivée du printemps

L'arrivée du printemps

L'arrivée du printemps

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les sanglots longs des violons de l’Automne…

L’automne est déjà parti…nous devrons attendre de nouveau presqu’un an pour revoir et profiter de ses déclinaisons de rouges, d’oranges et de jaunes au gré des ballades mélancoliques… Pour le saluer dignement avant l’arrivée officielle de l’hiver, un simple hommage à cette saison aux milles facettes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :